Projet:Apocalypsis


Les mots clés correspondant au concept très riche d'Apocalypsis sont :

Stratégie, roleplay, diplomatie, gestion, simulation économique, conquête spatiale, politique et simulation de la gestion d'une civilisation spatiale.

Nous avons été surpris par la grande réussite que nous avons rencontré en si peu de temps, puisque sur les deux versions de betatest entre Mai 2005 et aujourd'hui, nous avons eu plus de 1200 inscriptions, presque uniquement par le bouche à oreille. Nous sommes donc en train de bosser sur une version "pro" très ambitieuse, qui sortira en avril. Actuellement, presque 400 joueurs sont actifs, et d'ici la fin décembre nous auront dépassé les 500 c'est une certitude.

Nous avons donc décidé de nous lancer dans la promotion de ce jeu sur internet uniquement auprès de sites "clean" et sérieux afin de regrouper un maximum de joueurs avant la sortie de cette prochaine version.


Le principe du jeu :

L’humanité ne garde qu’une transmission lacunaire du passé, de la Préhistoire, ce temps lointain où le mode de production a par ses contradictions internes détruit toute vie sur la Terre, planète d’origine de l’humanité forcée de s’exiler dans l’espace dans l’urgence…

S’en est suivie une longue période nommée à défaut de mieux « interhistoire », au cours de laquelle les colonies humaines se sont développées en totale autarcie.

L’Histoire galactique, mieux connue de nos jours, a été marquée par l’émergence de trois entités politiques distinctes. - La cynique Guilde commissionnaire, composée de marchands intéressés, n’ayant pas hésité à tirer profil de la guerre, composée d’habiles spéculateurs-marchands utilisant leurs Vaisseaux Marchands d’Elite, - L’idéaliste Alliance Eternelle, constituée de diplomates manoeuvrant avec subtilité leurs espions mécanoïdes, - La Fédération dirigiste, regroupant des militaires en faveur d’une colonisation musclée, équipés d’armées kamikazes leur permettant d’envahir plus facilement les planètes neutres ou ennemies.

Aujourd’hui, ces entités ne sont plus qu’un souvenir, qui laisse cependant le choix de trois profils interdépendants à chacun des 350 commandants qui évoluent à la tête de leur civilisation galactique. Il leur faut en effet choisir entre le pouvoir de l’argent, le pouvoir de l’information, ou le pouvoir de la force physique (légitime ou non).

Vous l’avez compris, il s’agit d’un jeu de pouvoir laissant une place capitale à la diplomatie, aux échanges entre les joueurs, et aux initiatives diverses, dans le contexte d’un background futuriste né de la lecture passionnée d’œuvres magistrales comme Dune, Fondation, ou encore 1984... Des jeux PC comme Civilization, ou Tropico, ou encore des jeux de plateau comme Junta, Diplomacy ou Dune (encore), ont eux aussi été des sources d’inspiration à la création de ce jeu d’échecs galactique, qui se construit au gré des envies des joueurs qui rejoignent la communauté, choisissent d’incarner un commandants de l’Union Communiste Intergalactique, Charlemagne, Napoléon, le Pape ; de fonder le Parti du Progrès Galactique, ou l’Armée des Sans Terre visant à l’émancipation des petits commandants par la voie légale ou la Révolution en ultime recours...

Certains dirigent leur flotte de guerre d’une main de fer, bombardant à coup d’armes Hyper Atomiques les systèmes galactiques refusant leur domination, d’autres préfèrent créer des associations caritatives (les « restaurants chaudoudoux », la « Croix Rouge Galactique ») , discuter de lois galactiques, mener un combat politique pour l’émergence d’institutions…

Certains, qui ont l’ambition d’hommes d’Etat galactiques, s’affrontent pour remporter les élections sur la capitale de la galaxie. D’autres, attirés par le profit (qui donne un pouvoir certain), préfèrent spéculer sur le marché de la contrebande, alors que d’autres commandants et commandantes parmi les plus subtils gagnent leur influence au moyen de l’espionnage de leurs ennemis (ou alliés)…

N’oublions pas ceux, nombreux eux-aussi, qui souhaitent marquer l’Histoire galactique contemporaine de leur nom, en préparant coups d’Etat, trahisons infâmes, ou calomnies affûtées. Enfin, il y a ceux qui passent le plus clair de leur temps à boire de la vodka à la taverne galactique, en racontant leur dernière aventure guerrière ou sentimentale, "Roleplay" ou "IRL"…

Bref, c'est fun ^^